Les éditions Rageot

Les éditions Rageot

Même si j’adore lire de la Fantasy adulte, j’avoue avoir un "soft-spot" pour la littérature jeunesse. Ces œuvres abordent des sujets plus touchants et émotionnels, peut-être avec une naïveté qui allège mon cœur entre deux lectures intenses de guerres, d’amours impossibles ou d’intrigues politiques.

Attention, ne te méprends pas. Quand je parle de jeunesse, j’exclus, pour la suite de cet article, les ouvrages illustrés et ceux destinés aux enfants. Je parle de romans, généralement marqués comme étant pour les 12 ans et plus, ces premiers pas que la plupart ont fait et feront dans le fantastique, l’imaginaire, la fiction...

Si je parle de littérature jeunesse, tu t’en doutes, c’est que la maison d’édition mise à l’honneur cette semaine est Rageot !

 

Un petit point historique est important. Avant d’être Rageot, il est crucial de noter que la ME fait partie de la grande maison mère Hachette.

C’est en 1941 que la ME apparaît et s’installe à Paris, une institution fondée par Tatiana et Georges Rageot. À partir de cette date, s’enchaînent les collections d’ouvrages de jeunesse, majoritairement des traductions de l’anglais.

 

Dans les années 80, et sous la direction d’une nouvelle équipe éditoriale, Rageot prend un tournant significatif dans son histoire. Cette fois-ci, elle assume pleinement la direction jeunesse de ses collections, se diversifie en albums illustrés et fait dorénavant une distinction claire entre les ouvrages pour enfants, adolescents et jeunes adultes (une distinction dont certaines ME auraient besoin). Comme toute entreprise en croissance, Rageot réalise de nouvelles acquisitions et enchaîne quelques collaborations. Elle devient, en 1993, une filiale de l’éditeur Bordas, lui permettant d’obtenir un second souffle financier et de ce fait, de développer sa logistique.

En 2008, Rageot passe sous la coupole du Seuil, qui lui ouvre les portes d’une visibilité bien plus importante et lui donne également accès à un réseau de distribution à l’échelle mondiale, un nouveau départ pour Rageot !

Attention, ici c’est la lectrice en moi qui te parle.

 

Une des choses que j’apprécie chez Rageot, et que tu apprécieras aussi j’en suis sûr, est la qualité de ses collections. La plupart de ces ouvrages étant d’origine anglophone, je n’ai jamais ressenti de décalage en lisant des traductions de chez Rageot. Et si une traduction ne se sent pas, alors c’est qu’elle est parfaitement réalisée. Si tu n’as jamais lu d’ouvrages de chez Rageot (ce dont je doute), n’hésite pas à te lancer. Leurs univers sont toujours aussi féeriques les uns que les autres, avec une douceur assez particulière.

 

 

 

Dans le même thème que la traduction, il est clair que Rageot respecte énormément ses ouvrages anglophones. Les couvertures sont souvent inchangées, et les collections restent en général les mêmes. Pour avoir lu certains livres dans leurs versions originales puis en français, je peux attester (avec toute ma confiance de lectrice) que l’expérience est identique.

 

 

C’est surtout en me plongeant de plus en plus dans la découverte de chaque maison d’édition que Rageot m’a très vite touchée. La ME met un point d’honneur à encourager la lecture. Très actif sur Instagram, le compte de la ME interagit avec la communauté via des trends TikTok pour garder l’attention de son public sur ses ouvrages et les sorties à venir. Au moment où je vous écris cet article, un post a été fait avec les sorties de juillet !

Pour continuer sur Instagram, on peut dire que leur compte manque peut-être de professionnalisme ? Là où chez d’autres maisons d’édition on remarque une palette de couleurs et des posts calculés, chez Rageot tout semble un peu désorganisé. Mais ce qui pourrait être une faiblesse est sans conteste une force. On y ressent une impulsivité très rafraîchissante. Comme si le compte était tenu par des bookstagrameurs, une équipe qui connaît son public.  

Chez Sweets&Books, nous avons voulu mettre à l’honneur des ouvrages qui nous tiennent particulièrement à cœur. Alors, chez nous tu retrouveras :

 

 

Le prince cruel de Holly Black

Monde de faes, de tromperies et de luttes de pouvoir, je ne te fais pas le dessin. Jude, une mortelle, doit naviguer dans une cour féerique impitoyable où elle cherche à s’imposer malgré son statut inférieur. Si l'aventure te tente tu peux commander le premier tome ici !

 

 

Doll Bones de Holly Black

À paraître le 21 août 2024, ce livre est déjà en pré-vente sur notre site. Trois amis, à la passion commune, se retrouvent au milieu d’une histoire paranormale ou une poupée, faite des cendres d’une enfant, hante les trois jeunes amis. La pré-vente est disponible sur Sweets&Books !

 

 

 

Sing Me to Sleep de Gabi Burton

Paru le 15 mai 2024. Si être une sirène peut faire rêver, ici c’est tout autre chose. Leur existence illégale rend la vie de Saoirse dangereuse. Pourtant, elle ne rechigne pas à s’approcher du danger et servir la famille royale pour sauver sa soeur. Comme pour les autres, tu peux le retrouver sur Sweets&Books !

Retour au blog